Renault limite la vitesse de ses véhicules à 180 km/h

Renault limite la vitesse de ses véhicules à 180 km/h

La vitesse est la première cause de mortalité sur la route. Même si le premier trimestre de l’année 2021 a enregistré une baisse considérable de la mortalité sur la route, le constructeur français reste impliqué dans les problématiques de sécurité routière. C’est pourquoi Renault limite la vitesse de ses véhicules à 180 km/h à partir de l’année prochaine. 

 

Le régulateur automatique de vitesse “Safety Coach”

La nouvelle a été annoncée ce lundi 26 avril 2021 dans un communiqué de presse. Luca de Meo, le directeur général du groupe Renault, préoccupé par les conditions de sécurité routière, s’engage de plus en plus afin de limiter les accidents sur la route.

Les véhicules du groupe vont être progressivement équipés d’un régulateur automatique de vitesse appelé “Safety Coach”. L’objectif de ce dernier ? Ajuster la vitesse du véhicule grâce aux panneaux de signalisations et à la localisation. Cela permettra d’anticiper la vitesse selon les routes, les virages, les ronds-points… La météo est également une donnée prise en compte par le régulateur de vitesse. 

Un mode “sécurité” permettra de capter le niveau d’attention du conducteur. “Si les capteurs détectent que les mains ne sont plus sur le volant, le véhicule se mettra automatiquement en sécurité” a déclaré le directeur général.

 

Quels modèles sont concernés ?

La Renault Mégane électrique, dont la sortie est prévue pour 2022, va être le premier modèle concerné par cette nouvelle mesure. Cependant, la vitesse maximale de cette berline sera limitée à 160 km/h. Par la suite, tous les véhicules seront limités à la vitesse de 180 km/h. Les moteurs ne seront pas bridés mais disposeront d’une puissance moins importante.

 

Un coup de communication ? 

Cette annonce a également pour but de faire du bruit ! En effet, le nombre d’automobilistes roulant au-delà de 180 km/h reste minoritaire. Grâce à cette nouvelle mesure, le groupe Renault affirme une nouvelle fois ses préoccupations éthiques et environnementales. Limiter la vitesse permet à la fois de diminuer le nombre d’accidents mortels sur la route mais également de consommer moins. 

Aller plus loin

Téléchargez moi

Partagez cet article

Share on twitter
Twitter
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email